L'Atelier des Saveurs

    Fait maison
L'Atelier des Saveurs

On parle de nous

  • L’Atelier des saveurs certifié «maître restaurateur»

    Nouvelle récompense pour la table semi-gastronomique de Nœux-les-Mines ! Déjà distingué par les inspecteurs du guide Michelin, le restaurant vient de se voir décerner le titre de « maître restaurateur » et fait également son entrée au Gault et Millau.
    Les plaques viennent juste d’être posées à l’entrée de l’établissement. Une, deux, trois… les distinctions s’empilent, comme autant de marques de reconnaissance de la part des professionnels, des critiques, mais aussi de l’État. Car si Michelin et plus récemment Gault et Millau invitent les amateurs de bonnes tables à s’arrêter, aujourd’hui c’est le préfet, qui déclare l’Atelier des saveurs comme établissement « d’excellence ».
    « Maître restaurateur », c’est le seul titre délivré par l’État qui valorise les compétences des chefs ainsi que leur engagement en faveur de la qualité. « Il est accordé après un audit, réalisé par organisme indépendant », explique François Santerne, le chef de L’Atelier.
    Une garantie pour le consommateur
    « Ce label, inscrit dans la loi Consommation, s’appuie sur un cahier des charges qui mêle professionnalisme et qualifications du chef, traçabilité et saisonnalité des produits ou encore exigence d’une cuisine entièrement faite maison », précise le texte officiel.
    Un label en forme de garantie pour le consommateur. « Il lui permet d’être «sécurisé» concernant la nature de la prestation », ajoute Caroline Louchart, compagne du chef.
    Poisson de Boulogne, pommes de terre d’Hersin-Coupigny, volailles de Sains-en-Gohelle, escargots de Radinghem… lorsqu’on pousse la porte de l’Atelier, c’est une fenêtre sur les produits régionaux qui s’ouvre. Que le jeune chef trentenaire, originaire d’Arras, sublime dans une cuisine spontanée, et réinventée régulièrement grâce au menu découverte, « qui se décline à chaque retour de marché », précise le couple à la tête de cet établissement. Le menu découverte, une formule qui connaît un certain succès avec deux assiettes 25 € ou trois assiettes 29 €. L’Atelier propose aussi l’organisation d’événements privés et professionnels. Un service traiteur sur place (avec une salle de réception qui vient d’être rénovée), livré ou à emporter.
    « Je propose une cuisine de passion centrée sur le produit et le goût », explique François Santerne. « J’aime la fantaisie et l’originalité dans l’assiette, en osant des mariages surprenants », ajoute-t-il. Pour preuve ? « À la carte actuellement, le maigre (poisson) associé à de l’andouille ou encore un moelleux au chocolat accompagné de sa gelée et glace petit pois », souligne Caroline Louchart. Comme une véritable invitation.
    Bib gourmand Michelin en 2015 et 2016, les fourchettes depuis 2010 et l’assiette en 2017. Référencé Gault et Millau, en 2017 et Maître restaurateur.

    Par David Cierniak | Publié le 23/06/2017

    Lire l'article

    Voir l'article

  • Bib- Bib!, l’Atelier des saveurs récompensé pour la deuxième année

    C’est une confirmation qui sonne comme une reconnaissance. Pour la deuxième année consécutive, le restaurant semi-gastronomique de Nœux-les-Mines décroche un Bib au guide Michelin, l’annuaire français des bons plans pas chers plébiscités par les gourmands. Une table qui devient incontournable.

    Le premier était une surprise. Le second est une reconnaissance. Un Bib qui met des étoiles dans les yeux du jeune chef François Santerne. « On avait un peu la pression », sourit-il, tout en se réjouissant de voir sa cuisine originale, moderne et créative confortée. Un savoir-faire qui casse les codes. Ce Bib salue aussi la ligne de conduite suivie par le couple : « Faire plaisir au client en se faisant plaisir ! » La recette de cette réussite : « Le travail de produits frais et de saison et une carte qui change régulièrement, tous les 3 à 4 mois. » Avec l’assurance du « fait maison », de la mise en bouche en passant par le pain et la sauce.

    Ah, la sauce ! C’est dans cette discipline que François Santerne élève son talent. Comme dans la pièce « rôti de lotte au nougat sauce cacahuète ». « Une bonne sauce peut me prendre deux jours de préparation », assure le chef qui « adore également les herbes », comme l’oxalis, qui porte aussi le nom d’oseille des bois.

    Privilégier les circuits courts

    « Pour les produits frais, on privilégie au maximum le circuit court », souligne Caroline Louchart, la compagne du chef. Le couple travaille avec des agriculteurs des alentours, comme à Sains-en-Gohelle et Hersin, ou encore des maraîchers de Mont-Bernanchon.

    C’est en 2010 que Caroline Louchart, de Norrent-Fontes, et François Santerne, d’Achicourt, ont posé valises et toques à Nœux-les-Mines. « On a eu un coup de cœur pour le bâtiment », expliquent-ils pour cette adresse qui offre 50 couverts et possède une salle de réception pouvant accueillir une soixantaine de personnes. Ils ont alors 27 ans et viennent de parfaire leur formation en tant que salariés, notamment à l’Arbois, belle maison jurassienne ou encore à L’Hermitage à La Baule, pour François Santerne.

    Une belle trajectoire qui a débuté à quelques kilomètres de Nœux. Tous deux sont passés par les bancs du lycée hôtelier Marguerite-Yourcenar de Beuvry. Un parcours en forme de boucle.
    Des projets sur la table

    Après avoir concentré leurs efforts sur l’intérieur de cette belle bâtisse de pierre et de briques apparentes (bar, plancher, sanitaires...), ils désirent maintenant s’attaquer à l’extérieur. La pose d’une nouvelle enseigne est programmée pour ces prochains jours, pour être davantage visible. « Nous pensons aussi à embellir le parking », explique le couple.

    Côté fourneaux, si l’ambition est de faire aussi bien, l’activité traiteur pourrait se développer. « Entre les professionnels et les particuliers, il y a une demande » que veut satisfaire François Santerne. Sans oublier la poursuite des cours de cuisine... Bref, autant dire que le chef a du pain sur la planche !
    Ce qu’il faut savoir sur le Bib

    Un Bib ? C’est une récompense accordée par le guide Michelin, le même qui attribue les étoiles aux restaurants gastronomiques. Ce guide « des bonnes tables » met en valeur une cuisine de qualité au meilleur prix. « Des adresses à fréquenter les yeux fermés », assure-t-on du côté du guide officiel.

    32. C’est le prix maximum d’un menu Bib en euros et en province (36€ à Paris). Pour ce prix, vous avez droit à trois assiettes (entrée, plat et dessert).

    655. C’est le nombre de restaurants en France qui peuvent se revendiquer de posséder un Bib en 2016.

    6. C’est à ce jour le nombre de restaurants qui présentent un Bib dans un rayon de 50kilomètres autour de Béthune. Il y a notamment Le Buffet à Isbergues, Le Jardin d’Alice à Busnes, L’Estaminet du centre à Godewaersvelde...

    PAR DAVID CIERNIAK

    Lire l'article

  • Extrait du guide Michelin à propos de l'Atelier des saveurs à Noeux les Mines

    Lire l'article

  • L'Atelier des saveurs à Noeux les mines récompensé par le Michelin!

    Lire l'article

  • Article juillet 2010

    Lire l'article